Index du Glossaire :
Cabanis
Jean Louis Cabanis (1816 - 1906). Ornithologiste allemand qui n'a rien à voir, comme son nom le laisserait supposer, avec le thé du même nom.
Il a séjourné en Amérique du Nord dont il a étudié la faune aviaire. Il a fondé et dirigé le "Journal fur ornithologie" pendant plus de 40 ans.
Caca-poule
Nom local de la pervenche de Madagascar (Catharanthus roseus, famille des Apocynacées) plante herbacée de 50 cm environ originaire de Madagascar.
Le caca-poule apprécie le plein soleil et les espaces dégagés et secs. Il fleurit toute l'année.
Les feuilles sont ovales, vert brillant à nervure centrale plus claire. Les fleurs sont au sommet des tiges, blanches à violettes avec un centre rouge sombre. Les fruits forment des petites gousses d'abord vertes puis brunes et sèches qui s'ouvrent et laissent échapper de petites graines sombres.
Le caca-poule est une plante toxique qui contient plusieurs alcaloïdes, dont certains utilisés dans la chimiothérapie de certains cancers (vincristine, vinblastine).
Cacao
Fruit du cacaoyer (Theobroma cacao, famille des sterculiacea) originaire des forêts humides équatoriales du nord de l'Amérique du Sud, il a été vraisemblablement introduit aux Antilles par les Amérindiens.
Le cacaoyer est un petit arbre (10 mètres) ramifié, qui aime bien l'ombre et l'humidité. Les feuilles sont vertes, longue, ovales et pointues. Les fleurs, jaunâtres, poussent directement du tronc. Le fruit est lui aussi directement attaché au tronc et aux branches. Il est ovoïde (15 cm environ) avec une peau épaisse et dure formant des côtes. Il est d'abord vert puis devenant jaune-orange à maturité. Le fruit ouvert montre 20 à 40 fèves qui sont entourées d’une pulpe blanchâtre qui peut se manger crue.
En Martinique, on prépare le bâton kako à partir de ces fèves fermentées, séchées et torréfiées. Râpé puis fondu dans l’eau ou le lait, le bâton kako sert à préparer le "vrai" chocolat.
La culture du cacao a connu un essor important en Martinique au 18e et 19e siècle et il n'est pas rare de rencontrer des vestiges de plantations en se promenant dans les forêts sur les mornes.
Cachet
Zone de peau dénudée et épaissie qui part du bec et remonte sur le front de l'oiseau et dont la couleur varie selon l'espèce concernée.
Voir les photos de poule d'eau à cachet rouge et celles de foulque à cachet blanc.
Caïmite
Le caïmitier (Chrysophyllum cainito L.) de la famille des sapotacées est un bel arbre (5 à 15 mètres) dont la sève est un latex blanc. Il a un feuillage fourni et ses feuilles ont un aspect caractéristique, vert brillant dessus et brun doré duveteux dessous.
Son fruit, la caïmite est arrondi et mesure environ 10 cm avec une peau lisse et épaisse, verte ou violette selon la variété. Sa pulpe est un peu gélatineuse et lactescente, blanche ou violette selon la variété avec 4 à 10 grosses graines plates, noires et lisses disposées en étoile au centre du fruit.
La caïmite est un fruit apprécié dont la pulpe douce et sucrée se mange à maturité, à la cuillère, après avoir coupé le fruit en deux.
La caïmite provient des Grandes Antilles et doit son nom au langage Taïno.
Calebassse
La calebasse est le fruit du calebassier (Crescentia cujete, famille des bignoniacées), arbre d'Amérique tropicale au tronc ramifié et dont les feuilles sont allongées et clairsemées. Les fleurs blanches et les fruits partent directement du tronc ou des branches.
La calebasse est un gros fruit de forme arrondie ou ovoïde pouvant atteindre jusqu'à 50 cm. Sa peau, lisse et verte, forme une carapace de 5 mm qui devient très dure à maturité et au séchage. La cavité intérieure est remplie d'une pulpe blanchâtre contenant de petites graines, le "caca calebasse", ainsi appelé en raison de son parfum évocateur, totalement immangeable.
Quand elle commence à durcir, la calebasse est cueillie, sciée en deux, vidée et soigneusement grattée et utilisée comme récipient pour les aliments et la boisson. Une nouvelle vie commence alors pour elle sous le nom de koui, du langage des Caraïbes qui connaissaient bien ses multiples usages.
Elle est aussi utilisée, selon sa taille et sa forme, pour façonner des instruments de musique, des objets décoratifs, ...
Caprimulgidae
Famille d'oiseaux nocturnes ou crépusculaires à longues ailes, bec court et largement fendu entouré de vibrisses, pattes courtes, au plumage souvent brun et nichant au sol.
Le nom de la famille vient du latin "caprimulgus" qui signifie suceur de lait car on a longtemps cru que c'est ainsi qu'ils s'alimentaient. Leur alimentation est en fait essentiellement insectivore.
Cette famille, appartenait traditionnellement à l'ordre des Caprimulgiformes, mais elle a été déplacée dans l'ordre des Strigiformes dans la classification de Sibley.
  • Un représentant de cette famille est résident nicheur en Martinique, c'est le cohé (Chordeiles cayennensis).
• Un autre, l'engoulevent d'Amérique (Chordeiles minor), migrateur, a fait l'objet de quelques observations locales.
• Enfin l'engoulevent piramidig (Chordeiles gundlachii), lui aussi migrateur dans les Petites Antilles, n'a pas fait l'objet d'observations connues en Martinique.
Carambole
Fruit du carambolier (Averrhoa carambola, famille des oxalidacées - voir aussi à cornichon local ), Petit arbre ramifié aimant l'ombrage, originaire d’Indonésie et introduit aux Antilles au 18ème siècle.
Les fleurs, petites et roses, forment de petits bouquets.
Les fruits, d'abord vert tendre puis jaune à orange, sont ovoïdes avec 5 à 6 côtes leur donnant une forme étoilée en coupe.
Charadriidae
Cette famille faisait traditionnellement partie de l'ordre des Charadriiformes, et actuellement reclassés dans l'ordre des Ciconiiformes. Elle regroupe les vanneaux, pluviers et gravelots.
Elle est divisée en 3 sous-familles : vanellinae, pluvialinae et charadriinae
Seuls les pluvialinae et charadriinae sont représentées en Martinique.
Sous famille
Genre
Espèce
Nom courant
Nom local
• Vanellinae
Vanellus
24 espèces (Vanneaux)  
Erythrogonys monospécifique    
• Pluvialinae Pluvialis P. dominica
Pluvier bronzé
Pluvier doré
P. squatarola Pluvier argenté Pluvier grosse-tête
P. apricaria
P. fulva
Pluvier doré
Pluvier fauve
 
• Charadriinae
(7 genres et 37 espèces en tout. Seules les espèces visibles localement ont été répertoriées)
Charadrius
C. alexandrinus
C. melodus

Pluvier à collier interrompu
Pluvier siffleur

 
C. collaris Pluvier d'Azara Collier
C. semipalmatus Pluvier semipalmé Collier
C. vociferus Pluvier Kildir Collier
C. wilsonia Pluvier de Wilson Collier
Thinornis
Peltohyas
Elseyornis
Oreipholus
Anarhynchus
Phegornis
     
Chasse
 
Deux acteurs, le chasseur et le chassé, une activité, motivée au départ par la nécessité alimentaire et se soldant le plus souvent par la mort du chassé (mais pas toujours, parfois c'est l'autre).
Pour ce qui est des acteurs selon le bord qu'on a choisi on parlera de (méchant) prédateur qui ne laisse aucune chance à sa (pauvre) proie, ou de chasseur (sportif) qui admire et respecte son gibier (noble).
Pour ce qui est de l'activité, plusieurs termes sont utilisés, avec une charge négative plus ou moins forte selon le type de prélèvement effectué.
Pour les prélèvements animaux terrestres et aériens, c'est chasse qu'on dit et c'est franchement pas très mode. Pour les prélèvements animaux aquatiques, c'est la pêche et c'est déjà un peu moins gênant. Et pour les prélèvements végétaux, on parle joliment de cueillette et là, tu peux y aller, c'est même bien vu, le p'tit panier de champignons ou de pommes cannelle ... Oui mais on a du mal à s'identifier aux pommes de terre, tu vois, tandis que les BBFock, ça, c'est nos frères.
L'homme, n'en déplaise à beaucoup, est né chasseur, faut pas lui en vouloir, c'est comme ça.
  C'est vrai qu'avec le temps, il est devenu un peu cueilleur, beaucoup fumiste, passionnément RMIste et que la donne a changé. La chasse n'est certes plus une nécessité vitale, quoique dans certaines contrées ce soit encore le cas.
C'est vrai qu'il y a des hyperHue et des MacDo à tous les coins de rue et que si tu veux bouffer ...
C'est vrai que la prolifération des armes ... la violence ... les banlieues ...
C'est vrai que la planète devient étroite et que nous prenons de plus en plus de place au détriment ...
C'est vrai kia des bofs chez les chasseurs, mais y disent ki en a autant chez les joueurs d'échec et chez les zécolos ...
Hé, Ho ! Dans pas longtemps, on va aussi les accuser d'être responsables du réchauffement de la planète !
On est tous dans le même bateau et il serait largement temps d'arrêter d'entretenir le manichéen clivage.
Ya juste un p'tit effort à faire, les intérêts sont caïman les mêmes et si certains préfèrent le lapin alors que pour d'autres, c'est la carotte, et ben tant mieux. Chacun son truc, gentiment, dans le respect de la diversité.
Bandes d'ayatollahs, va !
  L'homme, n'en déplaise à beaucoup, est né chasseur, faut pas lui en vouloir, c'est comme ça.
Faut juste l'aider à grandir et à devenir raisonnable. Mais ça, c'est une autre histoire car aussi vrai qu'il est né chasseur, l'homme est aussi né irraisonnable.
  On pourrait déjà commencer en revoyant les modalités d'obtention du permis de chasser qui est délivré, à mon avis, bien trop facilement, à l'issue d'un "examen" bien trop succinct. Une préparation plus complète comme cela se fait déjà dans certains pays serait une bonne chose et de la même manière qu'il existe des auto-écoles, il devrait exister des chasse-écoles. L'apprenti chasseur pourrait y recevoir une vraie formation théorique et pratique. Ces écoles devaient traiter bien sûr de la connaissance, celle des armes et munitions et leur manipulation, celle des espèces animales chassées ou non, de leurs biotopes et des mesures de protections à mettre en œuvre.
Elles devraient de même traiter de la responsabilité qui, et ce n'est pas un paradoxe, fait du détenteur d'un permis de chasser le tout premier protecteur de la faune et de la flore locale (qu'est-ce qu'un prédateur qui aurait détruit ses proies et leur environnement ?).
Sensibiliser l'aspirant chasseur au fait que porter une arme exige d'avoir "du plomb dans la tête", qu'ôter la vie, même à un petit zozio n'est jamais un acte anodin.
Ces propositions ne sont pas exhaustives et il y en a bien d'autres qui pourraient inclure une meilleure régulation de certaines espèces (je pense aux pique-bœufs, aux merles de Sainte-Lucie, à la mangouste, aux cochons sauvages, ...).
  Le chasseur souhaite que son activité perdure et soit considérée comme un sport, alors ... Qu'il soit "sport". Au sens le plus anglo-saxon du terme, c'est-à-dire, d'abord et avant tout "fair-play".
  Dans notre petit pays, la chasse concerne le gibier à plume sédentaire (columbidés, sturnidés) et de passage (anatidés et limicoles).
Voir aussi à Réglementation
Ciconiiformes
Super ordre des Passerimorphes > Ordre des Ciconiiformes. Depuis les travaux de Sibley & Monroe, de nombreux ordres traditionnels ont été reclassées en familles et regroupées dans l'ordre des Ciconiiformes qui comprend plus de mille espèces.
Le tableau ci-dessous ne répertorie que les famille et sous-familles de l'ordre des Ciconiiformes représentées en Martinique.
Famille
Sous-famille
Genre
Espèce
Nom courant

Scolopacidae
(ex Charadriiformes)

Tringinae Actitis A. macularius Batmar
Bartramia B. longicauda Poule vergène
Catoptrophorus C. semipalmatus Aile blanche
Limosa L. fedoa
L. haemastica
Barge marbrée
Barge hudsonienne
Numenius N. phaeopus Bec crochu
Tringa T. flavipes
T. melanoleuca
T. solitaria
Patte jaune
Clin
Pissa
Arinariinae Arenaria A. interpres Pluvier des salines
Calidrininae Calidris C. alba
C. canutus
C. fuscicollis
C. himantopus
C. mauri
C. melanotos
C. minutilla
C. pusilla
Gros maringouin blanc
Bécasseau maubèche
Bécasseau de Bonaparte
Chevalier pied-vert
Bécasseau d'Alaska

Dos-rouge
Ricuit
Maringouin
Philomachus P. pugnax Combattant varié
Tryngites T. subruficollis Dos-rouge
Gallinagininae Gallinago G. delicata Bécassine de Wilson
Limnodromus L. griseus Grise à long bec
Phalaropodinae Phalaropus P. tricolor Phalarope de Wilson
Charadriidae
(ex Charadriiformes)
Charadriinae
Charadrius
C. Alexandrinus
C. collaris
C. melodus

C. semipalmatus
C. vociferus
C. wilsonia
Pluvier à collier interrompu
Pluvier d'Azara
Pluvier siffleur

Collier
Pluvier Kildir
Pluvier de Wilson
Pluvialinae Pluvialis P. dominica
P. squatarola
Pluvier bronzé
Pluvier grosse tête
Recurvirostridae
(ex Charadriiformes)
  Himantopus H. himantopus
H. mexicanus
Échasse blanche
Échasse d'Amérique
Haematopodidae
(ex Charadriiformes)
  Haematopus H. palliatus Huitrier d'Amérique
Laridae
(ex Charadriiformes)
Larinae
Anous
A. stolidus Noddi brun
Stercorarius    
Chlidonias C. niger Guifette noire
Larus L. atricilla
Mauve tête noire
Rissa    
Sterna S. anaethetus
S. antillarum
S. dougallii
S. fuscata
S. hirundo
S. maxima
S. nilotica
S. sandvicensis
Touaou (Sterne bridée)
Petite mauve (Petite sterne)
Mauve blanche (Sterne de Dougall)
Touaou (Sterne fuligineuse)
Mauve blanche (Sterne pierregarin)

Mauve (Sterne royale)
Sterne hansel
Mauve (Sterne caugek)
Rhynchopinae Rynchops R. niger Bec-en-ciseaux
Alcinae      
Accipitridae
(ex Falconiformes)
Accipitrinae Buteo B. platypterus Malfini (Petite buse)
Pandioninae Pandion P. haliaetus Aiglon (Balbuzard pêcheur)
Elaninae Elanoides E. forficatus Milan à queue fourchue
Falconidae
(ex Falconiformes)
Falconinae Falco F. columbarius
F. peregrinus
F. sparverius
Gri-gri (Faucon émerillon)
Faucon pélerin

Gri-gri (Crécerelle d'Amérique)
Podicipedidae
(ex Podicipédiformes)
- Podilymbus P. podiceps Plongeon (Grèbe à bec cerclé)
Phaethontidae
(ex Pelecaniformes)
- Phaethon P. aetherus
P. lepturus
Paille-en-queue (Phaéton à bec rouge)
Paille-en-queue (Phaéton à bec jaune)
Sulidae
(ex Pelecaniformes)
- Sula S. dactylatra
S. leucogaster
S. sula
Fou masqué
Fou brun
Fou à pieds rouges
Phalacrocoracidae
(ex Pelecaniformes)
- Phalacrocorax P. auritus Cormoran à aigrette
Ardeidae
Ardeinae
Ardea A. alba
A. herodias
Crabier blanc (Grande aigrette)
Crabier géant (Grand héron)
Bubulcus B. ibis Aigrette Pique-bœufs
Butorides B. virescens
B. striata
Kaiali
Héron strié
Egretta E. caerulea
E. garzetta
E. thula
E. tricolor
Aigrette bleue
Aigrette blanche
(Aigrette garzette)
Aigrette blanche (Aigrette neigeuse)
Aigrette tricolore
Nycticorax N. nycticorax Bihoreau gris
Nyctanassa N. violacea Bihoreau violacé
Butorinae Ixobrychus I. exilis Petit blongios
Threskiornithidae
Threskiornithinae Plegadis P. falcinellus Coco (Ibis falcinelle)
Plataleinae Platalea P. ajaja Spatule rosée
Pelecanidae
(ex Pelecaniformes)
Pelecaninae Pelecanus P. occidentalis Pélican brun
Fregatidae
(ex Pelecaniformes)
- Fregata F. magnificens Frégate (Frégate superbe)
Procellariidae
(ex Procellariiformes)
Procellariinae Calonectris C. domedea Puffin cendré
Pterodroma P. hasitata Pétrel Diablotin
Puffinus P. gravis
P. griseus

P. lherminieri
Puffin majeur
Puffin fuligineux

Puffin d'Audubon
Diomedeinae Thalassarche T. melanophris Albatros à sourcils noirs
Hydrobatinae Oceanites O. oceanicus
O. leucorhoa
Océanite de Wilson
Océanite culblanc
• Ibidorynchidae   Ibidorhyncha    
Classification
Ce site ayant pour objet de traiter des oiseaux de notre beau pays, le tableau ci-dessous ne répertorie que les ordres et familles aviaires vivant de manière permanente ou épisodique en Martinique.
La classification utilisée est celle qui a été élaborée à partir des travaux des biologistes C. G. Sibley et J. E. Ahlquist.
Sous classe
Super ordre
Ordre
Famille
GALLOANSERAE Anserimorphes Anseriformes Anatidae
CORACIAE Coraciimorphes Coraciiformes Alcedinidae
PASSERAE Cuculimorphes Cuculiformes Cuculidae
Psittacimorphes Psittaciformes Psittacidae
Apodimorphes Apodiformes Apodidae
Trochiliformes Trochilidae
Strigimorphes Strigiformes Caprimulgidae
Passerimorphes Columbiformes Columbidae
Gruiformes Aramidae
Rallidae
Ciconiiformes Scolopacidae
Charadriidae
Laridae
Accipitridae
Falconidae
Podicipedidae
Phaethontidae
Sulidae
Phalacrocoracidae
Ardeidae
Threskiornithidae
Pelecanidae
Fregatidae
Procellariidae
Passeriformes Tyrannidae
Vireonidae
Muscicapidae
Sturnidae
Certhiidae
Hirundinidae
Passeridae
Fringillidae
Coerebidae
Coerebidae
Famille monotypique (un seul genre : coereba) représentée en Martinique par le sucrier fal jaune.
Cette famille appartient à l'ordre des Passeriformes.
Selon les auteurs, le sucrier est parfois classé dans la famille des Fringillidae. Pour d'autres (American Ornithologists' Union) il s'agit d'une espèce "Incertae sedis".
Columbiformes
Super ordre des Passerimorphes > ordre des Columbiformes.
Une seule famille dans cet ordre (l'autre est éteinte) représentée en Martinique par une seule des 5 sous-familles, les columbinae.
Famille
Sous-famille
Genre
Espèce
Nom courant
• Columbidae
Columbinae
Patagioenas
P. leucocephala
P. squamosa
Ramier tête blanc
Ramier bec blanc
Columbina C. passerina Ortolan
Geotrygon G. montana
G. mystacea
Perdrix rouge
Perdrix croissant
Streptopelia S. decaocto Tourterelle turque
Zenaida Z. aurita
Z. auriculata
Z. asiatica
Tourterelle
Tourterelle de Sainte-Lucie
Tourterelle à ailes blanches
Otidiphabinae      
Gourinae      
Didunculinae      
Treroninae      
• Raphidae (Famille éteinte)
Coraciiformes
Fait partie du super ordre des Coraciimorphes à côté de celui des trogoniformes (classif.de Sibley-Ahlquist).
Son nom est tiré de la racine latine "corax" qui signifie corbeau.
Famille assez cosmopolite d'oiseaux (34 genres et 149 espèces) de taille très variable, plutôt colorés et vivant dans des biotopes très divers (milieu humide, forêts, savanes, zones désertiques).
Une famille de cet ordre, celle des Alcedinidae, est représentée sur notre Île par deux espèces, dont une très rare.
Famille
Sous-famille
Genre
Espèce
Nom courant
• Coraciidae   Oiseaux de l'ancien monde brillamment colorés
• Brachypteraciidae   Oiseaux terrestres endémiques à Madagascar
• Leptosomidae   Oiseau arboricole de Madagascar et des Comores
• Alcedinidae Halcyoninae Martins-pêcheurs et martins-chasseurs
Alcedininae Martins-pecheurs
Cerylinae Chloroceryle
   
Megaceryle M. lugubris
M. maxima
 
M. torquata Martin-pêcheur à ventre roux
M. alcyon Martin-pêcheur d'Amérique
Ceryle    
• Todidae   Petits oiseaux vivant dans les forêts et zones boisées des Grandes Antilles.
• Momotidae   Oiseaux arboricoles d'Amérique tropicale, vivant dans les forêts, quelques espèces fréquentant aussi les milieux semi-ouverts.
• Meropidae   Guêpiers, de l'Ancien Monde, en milieux ouverts, lisières forestières et clairières, en climat chaud.
Cornichon local
Aussi appelé Bilimbi (Averrhoa bilimbi). Arbre originaire d'Indonésie, de la même famille que le carambole (Oxalidacées). Les arbres de cette famille contiennent de l'acide oxalique capable d'enlever la rouille du linge ou des métaux.
C'est un petit arbre qui apprécie l'ombre, à feuilles ramifiées, à petites fleurs rouge sombre et dont les fruits, vert brillant à jaune, poussent en grappes directement sur le tronc et ressemblentà des cornichons. Leur chair est acide et est utilisée en cuisine à la place du citron (blaff, sauce crabe, ...)
Corossol
Le corossol est le fruit du corossolier (Annona muricata), petit arbre au feuillage toujours très vert, brillant et odorant d'Amérique centrale.
C'est un gros fruit (dépasse le kilo) dont la peau vert sombre est couverte de petites épines molles. À maturité, il devient plus clair et mou. Sa pulpe, blanche, sucrée et acidulée, a un aspect cotonneux et contient tout plein de petites graines noires oblongues qui contiennent des substances toxiques.
Il peut être mangé tel quel, mais c'est pas terrible, ou être consommé en jus ou en sorbet et c'est meilleur.
La décoction de feuilles de corossol a des propriétés apaisantes et relaxantes. Les enfants turbulents avaient droit à un bain de feuilles de corossol.
Tu peux aussi utiliser les feuilles pour te laver les mains après avoir nettoyé du poisson par exemple, ça enlève l'odeur.
Le corossol est très apprécié par les manicous.
Côtelette
ou bois côtelette ou Kotlet.
Citharexylum caudatum (de la famille des Verbenaceae). petit arbre ramifié aux feuilles vertes allongées pouvant devenir orange à rouge à certaines périodes de l'année.
Petites fleurs blanches odorantes. Longues grappes de petits fruits arrondis verts puis orange puis noir violet.
Les fruits sont très appréciés par de très nombreux oiseaux (grives, gros-bec, ...)
Cuculiformes
Super ordre des Cuculimorphes > ordre des Cuculiformes.
Regroupe des oiseaux anatomiquement proches des psittaciformes avec deux doigts antérieurs et deux doigts postérieurs, et une longue queue.
Une famille présente en Martinique avec 2 sous-familles.
Famille
Sous-famille
Genre
Espèce
Nom courant
• Cuculidae Crotophaginae Guira
   
Crotophaga C. ani Ani à bec lisse
Neomorphinae     Géocoucous (oiseaux coureurs)
Centropodinae     Coucals (26 espèces)
Couinae     Malcohas, Calobates et Couas
Cuculinae Rhinortha
Ceuthmochares
Taccocua
Zanclostomus
Phaenicophaeus
Rhamphococcyx
Dasylophus
Clamator
Coccycua
Piaya
   
Coccyzus C. americanus
Gangan migrateur (Coulicou à bec jaune)
C. minor Gangan (Coulicou manioc)
Pachycoccyx
Microdynamis
Eudynamys
Urodynamis
Scythrops
Chrysococcyx
Cacomantis
Cercoccyx
Surniculus
Hierococcyx
Cuculus
   
• Opisthocomidae   Opisthocomus O. hoazin (hoazin huppé) seul représentant de cette famille.