Index du Glossaire :
Macari
Nom donné par les pêcheurs à la frégate (Fregata Magnificens) en Martinique. Ils la considèrent comme un bon indicateur de poisson (et généralement gros poisson) quand elle plane en rond, seule ou encore mieux en groupe de quelques individus, autour d'un même point.
En Guadeloupe, elle est appelée Malfini qui est le nom courant de la petite buse (Buteo Platypterus) en Martinique.
 
Mangé couli
Momordica charantia, famille des Cucurbitaceae.
Petite liane sauvage aux feuilles très découpées et qui donne un fruit ovoïde couvert de petites spicules. Quand le fruit est mur, sa peau devient jaune orange et contraste avec la pulpe et les graines rouge vif dont les oiseaux sont friands.
Tu peux toi aussi le manger mais ça n'a que de la graine, peu de chair et c'est fade.
Les réunionnais l'appellent margose et l'utilisent vert comme condiment.
 
Mangue
Mangot
Fruit originaire du Continent Indien et introduit aux Antilles au XVIIIe siècle.
Le manguier (Mangifera indica de la famille des Anacardiacées) est un grand et bel arbre au feuillage touffu et bien vert donnant une ombre épaisse et fraîche. Sa sève est collante et acide. Les feuilles sont allongées et minces, les fleurs, petites et jaunes, sont regroupées en grappes sur une tige. Les fruits pendent au bout d'un long pédoncule, souvent en grappes. Ils sont ovoïdes, plus ou moins allongés, plus ou moins aplatis. La peau est fine et verte au début puis à maturité prend une coloration jaune, orange voire rouge. La pulpe est jaune à orange, molle, juteuse et très parfumée. Elle peut être plus ou moins filandreuse dans certaines variétés. Le fruit contient un gros noyau aplati.
  Il en existe plusieurs centaines de variétés avec des formes, des couleurs et des goûts très différents. Parmi les plus connus, on peut citer la mangue julie, amélie, divine, coco bœuf, la bassiniak, la zéphirine, le mangot vert, mousache, térébenthine, carotte, mangotine à la rose, ... , chacune ayant sa manière d'être préparée et mangée, mûre mais aussi pour certaines espèces, vertes en "souskaï".
Tu pèles ton mangot bien vert (mais pas trop), tu le coupes en fines lamelles et tu assaisonnes ça avec du citron, du sel, poivre, ail et piment ... sé en tété douet !
 
Mangouste
La petite mangouste indienne (Herpestes javanicus auropunctatus) a été introduite pour contrôler les populations de serpent et de rats dans les plantations. Elle s'est rapidement intéressée à la faune locale, notamment aviaire, qu'elle a trouvé à son goût avec les dégâts qu'on sait.
Mammifère carnivore de la taille d'un chat, au pelage fauve à gris, pattes courtes à 5 doigts avec griffes non rétractiles, queue longue et fournie, museau pointu et dents pointues.
La mangouste a colonisé tous les milieux, du littoral à la forêt humide d'altitude. Elle est carnivore et s'attaque aussi bien aux oiseaux, qu'aux insectes, volailles, lézards, serpents, rats, crabes ...
C'est de plus une pondeuse qui fait 3 à 4 portées par an, chacune de 4 à 5 petits gremlins. Fais le compte et tu comprendras pourquoi notre faune locale n'en mène plus large.
Manikou

Le manikou (Didelphis marsupialis - Linnée, 1758) ou sarigue à oreilles noires est un mamifère marsupial de la famille des didelphidiae.

Maracudja
Fruit de la passion
Passiflora edulis, famille des Passifloraceae, originaire d'Amérique du Sud.
Maracudja, fruit de la passion ou grenadille, c'est selon.
Liane grimpante vigoureuse et envahissante au feuillage vert et dense. Il en existe plusieurs variétés dont la plus courante ici est Passiflora edulis var. flavicarpa.
La fleur est remarquable avec une grande couronne blanche et pourpre et un système pollinisateur complexe.
Différentes parties de la fleur auraient été utilisées par les missionnaires pour représenter la passion du Christ, ce qui expliquerait l'origine du nom de "fruit de la passion".
La fleur aurait une action sédative.
Le fruit est sphérique ou ovoïde, à peau épaisse et dure, d'aspect vernissé, d'abord verte puis devenant jaune ou violette à maturité selon la variété. Ouvert, il montre une cavité intérieure remplie d'une pulpe blanc jaune parfumée et acidulée contenant de nombreuses petites graines noires.
La pulpe est mangeable telle que ou utilisée pour faire du jus.
Le Maracudja n'est pas toujours apprécié à proximité des habitations car il est est réputé attirer les serpents. Ce qui est certain, c'est que les rats en sont friands et qu'ils les visitent régulièrement, attirant à leur tour les serpents friands de rats.
Maringouin
Moustique des pays chauds et du Canada.
Un certain nombre de petits bécasseaux migrateurs sont indifféremment nommés ainsi en Martinique, peut-être en raison de leur petite taille et du fait qu'ils fréquentent le même biotope (mais ceci n'est qu'une hypothèse qui n'engage que moi, ben oui je suis un mec engagé, Kestuveu !)
Tu peux donc observer, en période de migration :
le gros maringouin blanc
(C. alba), le maringouin (C. fuscicollis), un autre maringouin (C. mauri), et encore un autre maringouin (C. pusilla)
Mathews
Gregory Macalister Mathews (1876 - 1949) : Ornithologue amateur australien.
Il a publié "The Birds of Australia".
Migration
Comportement consistant en un déplacement collectif, généralement périodique et saisonnier, d'une espèce animale, dite migratrice, sur de grandes distances.
Dans notre région, les oiseaux migrateurs quittent leur zone de reproduction (le plus souvent Amérique du nord) au moment de l'hiver pour rejoindre des régions plus chaudes (Amérique centrale et du sud) et y séjourner plus ou moins longtemps, régions qu'ils quitteront de nouveau à la fin de l'hiver pour retourner se reproduire dans leur aire d'origine.
L'arc antillais est situé sur l'une des branches (et de loin pas la plus riche) de la voie atlantique de la migration hivernale des oiseaux entre les continents nord et sud américain.
Le long de cette voie, nos îles constituent des escales plus ou moins prolongées (et hospitalières ...) pour les oiseaux. Certaines espèces ne descendent pas plus bas que les Antilles. Il semblerait que les arrêts soient plus fréquents lors de la descente, le nombre et la variété d'oiseaux visible lors de leur remontée est généralement plus faible.
Selon les années, les espèces vues et leur nombre peuvent varier considérablement en fonction des conditions climatiques régnant en Amérique du Nord et sur l'arc antillais.
Mimidae
Mimini
Traditionnellement indépendante, la famille des Mimidae a été intégrée par la Classification de Sibley dans la famille des Sturnidae, dont elle constitue actuellement une des deux tribus : les mimini et les sturnini.
Seule la tribu des mimini est représentée en Martinique par les grives et la gorge blanche.
  Le nom de la tribu vient du latin "mimus" qui désigne un acteur de foire ou un mime
Miquelon
Terme employé par les pêcheurs locaux et qui ne fait référence ni à l'île de Miquelon, ni à un lieu précis mais qui désigne pour le pêcheur le fait d'être hors de vue des côtes de la Martinique.
Quand on va pécher les grands pélagiques (thon, dorades, marlins, voiliers, ...)au grand large, on dit qu'on va à Miquelon.
Monospécifique
Se dit d'un genre qui ne comprend qu'une seule espèce subordonnée.
Voir aussi monotypique.
Monotypique
Un taxon monotypique ou encore unispécifique ou encore monospécifique est un taxon dont on ne connaît qu'un seul sous-taxon immédiatement subordonné. Une famille qui ne regroupe qu'un seul genre est dite famille monotypique.
À l'inverse, un taxon regroupant plusieurs sous-taxon est dit polytypique.
Monroe
Burt L. MONROE (1930 - 1994). Ornithologue américain, directeur puis président de la Commission de classification et nomenclature. En 1990, il publie avec Charles Sibley "Distribution and Taxonomy of Birds of the World".
Montagu
George MONTAGU (1753 - 1815) : Naturaliste anglais originaire du Hampshire. Il a publié "Ornithogical Dictionary" décrivant les oiseaux de Grande-Bretagne.
Il n'a pas eu la patience d'attendre qu'on ait inventé le vaccin et il est mort du tétanos.
Muscicapidae
Super ordre des Passerimorphes > Ordre des Passeriformes > Famille des Muscicapidae qui regroupe deux sous-familles, les turdinae (qui formait traditionnellement la famille des Turdidae) et les muscicapinae.
Seule la sous-famille des turdinae est représentée en Martinique.
Sous famille
Genre
Espèce
Nom courant
Nom local
Turdinae
Cataponera
Catharus
Cichlherminia
Cichlopsis
Entomodestes
Geomalia
Hylocichla
Monticola
     
Myadestes M. genibarbis Solitaire siffleur Siffleur des montagnes
Myophonus
Neocossyphu
Nesocichla
Platycichla
Pseudocossyphus
Psophocichla
Sialia
     
Turdus T. nudigenis Merle à lunettes Grive chat'
Zoothera      
• Muscicapinae
Gobe-mouches, Traquets, ...Non représentés en Martinique
Voir à Passeriformes