Le Blog
Oiseaux :
  Recherche par :
Nom local
  Nom scientifique
Protégés
Chassés
Mon Best of :
Galerie :
Séquences :
Oiseau-Logo :
Gros bec
Super Ordre : Passérimorphes
Ordre : Passériformes
Famille : Fringillidae
Sous famille : Cardinalinae (Anc. Emberizidae)
Genre : Saltator
Espèce : Saltator albicollis (Vieillot, 1817)
Nom : Saltator Gros-bec (Lesser Antillean Saltator)
Local : Gros-bec
Carouge
Cici zeb
Didine
Gros-bec
Madras (Paruline noir et blanc)
Merle
Merle de Sainte-Lucie
Paruline orangée
Paruline rayée
Paruline tigrée
Père-noir, Moisson
Perruche (Organiste louis-d'or)
Perruche jaune
Pikolèt
  Tangara écarlate
Tangara vermillon
Taille : 20 à 23 cm - Envergure :
pas de dimorphisme sexuel évident.
Adulte :
Dessus vert-olive, un peu plus gris vers le croupion, un peu plus sombre sur les ailes avec des rémiges sombres. Queue assez longue et grise.
Dessous gris clair plus ou moins fortement strié de vert-olive à la poitrine, sous-caudales jaunâtres.
Tête vert-olive avec un sourcil clair nettement dessiné et s'affinant d'avant en arrière. Œil brun clair. Menton blanc sale encadré de moustaches sombres.
Bec remarquable : fort et conique, jaune à la pointe, sombre à la base avec des commissures jaunes.
Pattes grises.
Immature :
Semblable à l'adulte avec des marques faciales moins nettement dessinées et un plumage peut-être plus terne. (Photo)
Une nette préférence pour les régions sèches du centre et du sud, forêts, taillis, mangroves et savanes arborées à basse et moyenne altitude.
Il a une grande capacité d'adaptation et se rencontre aussi dans pratiquement tous les biotopes : forêt humide d'altitude, jardins autour des habitations.
Résident nicheur endémique de certaines îles des Petites Antilles : Guadeloupe, Dominique, Martinique, Sainte Lucie, Trinidad et Tobago. Peut-être St-Kitts et Névis.
Commun et assez facile à observer en Martinique, surtout dans le centre et le sud de l'île.
Solitaire ou en couple.
Se nourrit de graines, baies, fruits, pétales et boutons de fleurs (l'horreur des jardiniers) et plus rarement d'insectes. Séquence palmier - Séquence prune cythère
Relativement familier, il viendra volontiers dans ton verger pour te chiper quelques goyaves, bananes ou mangues selon la saison.
Ayant un peu les mêmes goûts que la grive fine, on les retrouve souvent ensemble dans le même arbre
13/03/08 - Dostaly, François :
Le chant du carême a commencé depuis hier.
Je n'en ai pas la certitude mais il me semble qu'il avait commencé un peu plus tard l'année dernière, 1ere ou 2e semaine d'avril et il avait cessé le 11 juillet soit 4 mois de chant tous les matins dès l'aube.
23/04/08 - Dostaly, François :
Exemple de chant émis par les gros-becs de mi-mars à fin juillet 2008 dès les premières lueurs du jour et qu'il interrompt 1 à 2 heures après le lever du soleil. Et c'est un véritable récital qu'ils donnent ainsi tous les matins.
26/07/08 - Dostaly, François :
Le chant du matin s'est arrêté depuis 2 jours, 15 jours plus tard que l'année dernière. La durée globale reste à peu près la même, un peu plus de quatre mois de chant du matin en continu.
20/10/08 - Dostaly, François :
Depuis environ 15 jours, le gros-bec a recommencé à chanter dans le secteur de Dostaly. Coïncidence ou pas, le chant a commencé avec l'arrivée des très grosses pluies.
À l'oreille, il y a 4 gros-becs qui se répondent, toujours le matin un peu avant le lever du soleil et continuent , me semble-t-il, plus tard dans la matinée.
Le chant est différent de celui utilisé entre mars et juillet. Plus court, plus répétitif, il ne comprend que 4 notes alors que celui de mars-juillet comporte au moins 9 notes et accepte certaines variations.
08/12/08 - Dostaly, François :
Exemple de chant émis par les gros-becs de début octobre à fin décembre 2008.
01/01/09 - Dostaly, François :
Arrêt du chant du gros-bec depuis 1 semaine. Quelques appels épisodiques et isolés depuis.
09/04/09 - Dostaly, François :
Le chant du carême (le chant long à 9 notes) a commencé depuis ce matin.
Presque un mois de retard par rapport à l'année dernière.
    Malheureusement, il n'a pas et n'aura sans doute plus jamais la même ampleur qu'il y a seulement un an tant la déforestation et les constructions ont pris de l'ampleur sur Pointe Jacques.
Période de reproduction : de février à août et peut-être octobre-novembre (E. Bénito-Espinal) avec un maximum entre mai et juin
Le nid est construit à moyenne hauteur (2 à 5 m). Il est en forme de coupe fabriquée avec des brindilles et branchettes sèches, l'intérieur tapissé d'herbes et de radicelles sèches.
En dehors de sa situation plutôt basse, le nid du gros-bec ressemble assez à celui de la grive fine.
  Les œufs (3, parfois 2 ou 4) sont bleu-vert et tachetés de noir au gros bout.
14/07/07 - Grande anse d'Arlet (11h) :
Un gros-bec passe d'un caca-poule à l'autre et capture de petites chenilles vertes (Photos).
08/03/08 - Dostaly, François :
Le palmier porte des grappes de grosses graines recouvertes d'une pulpe d'abord verte puis rouge quand elles sont mûres. Le gros-bec (de même que la grive fine) apprécie cette pulpe et pèle consciencieusement les graines (Photo et Séquence).
24/01/09 - Plateau-Fofo, Fort-de-France (8h) :
Un gros-bec mange la pulpe d'une prune de cythère bien mûre (Photo et Séquence)
02/08/09 - Cap Salomon, Anses d'Arlet (6h > 8h) :
Une petite clairière dans la forêt xérophile. Plusieurs gros becs (au moins 6 observés) se pormènent et se perchent en lisière (Photos).
11/04/11 - Bois neuf, François :
Premiers chants de carème entendus dans le secteur ce matin, alors qu'il fait un temps de chien depuis 24 heures, très couvert et pluvieux. À quelques jours près la même date que l'année dernière.
23/07/11 - Plus de chant de gros-bec depuis 3 jours